Résultats d’abord

Un aspect crucial de la philosophie de travail selon CiEP est de ne plus penser en terme de bien/faux. Parfois, avoir un jugement négatif sur son travail peut paraître logique; c’est hélas aussi contre-productif. Penser uniquement en terme bien/faux déclenche inconsciemment des facteurs mentaux qui freinent la réussite. En d’autres termes, juger son travail mauvais, en être convaincu, provoque en nous la peur du reproche, l’envie de dissimuler sa faute, l’angoisse de perdre la face vis-à-vis des autres. L’approche selon le mode ‘ça fonctionne/ça ne fonctionne pas’ est en revanche émotionnellement neutre. Il devient plus facile alors d’opter pour ‘ça fonctionne’ et d’agir dans ce sens afin de pouvoir réajuster au plus vite son action dans la direction voulue.

La personne est centrale

Des êtres venus d’une autre planète trouveraient nos réactions sûrement bien étranges. Pourtant CiEP prend la personne comme point de départ et veut, avec elle, atteindre ses résultats. Néanmoins, dans les entreprises où CiEP est implémenté, les personnes pourraient encore régulièrement faire quelque chose qui soit contraire au choix conscient de ‘ça fonctionne/ça ne fonctionne pas’. C’est pourquoi CiEP a un large assortiment d’outils permettant de révéler les comportements contre-productifs et de les corriger. Et cela sans toucher à la solidarité que la personne entretient avec son entreprise. Plus fort encore, cette solidarité est préalablement renforcée. Le rôle des valeurs partagées au sein de l’entreprise et le comportement modèle des cadres sont ici de prime importance.

Wij gebruiken cookies om het contact met ciep.com nog makkelijker en persoonlijker te maken.
Bezoekt u onze website, dan gaat u hiermee akkoord. Klik hier voor meer informatie.

Niet meer tonen.